Sacem,auteurs,compositeurs,éditeurs,musique,droits d'auteur,SACEM,artiste,propriété intellectuelle,MP3,internet,numérique,multimédia,Mp3,copyright,perception,repartition,mp3 - l a   m a i l i n g - l i s t e   d u   d r o i t   d ' a u t e u r
Compositeur pour sites web. S'inscrire, adhérer ou non à la SACEM.
Date du premier email : 04/05/00

Bonjour, je m'appelle Dupré David et je suis professionnellement développeur de site Internet et je passe la plus part de mon temps libre à faire de la musique. Membre passif des différentes ML sur Cubase, c'est avec plaisir que vient vous rejoindre. Je me suis inscrit sur cette mailing parce que la société pour la quelle je travail commence à faire de plus en plus de site en "flash". Cette technologie permet d'insérer et de gérer facilement du son. Et maintenant les clients commence à être demandeur de boucle musicale. Et heureux veinard que je suis, je vais certainement m'y coller, d'où mes premières questions : Comment protéger les boucles ? Dois-je les déposer au-prés de la SACEM ? Merci. Dupré David.
Pour la protection d'une oeuvre, je pense que je vais faire un p'tit topo de la chose sur le site, des que j'ai du temps (parce que la, la saceml est partie a 1000 a l'heure !!) Ou si quelqu'un veut s'y coller... Es-tu deja a la Sacem ??? Si oui, tu es obligé de deposer toutes tes oeuvres la bas. Si non, et que tu ne fais que du multimedia, il y a d'autres moyens, comme s'envoyer a soi-meme une lettre recommandée avec accusé de reception avec les partitions dedans, ou un CD, et ne pas l'ouvrir. En cas de litiges, le cachet de la poste faisant foi, tu peux faire valoir tes droits sur ces oeuvres. Il faut peser le pour et le contre avant de s'inscrire a la Sacem. Si tu t'inscris , tes oeuvres seront deposées, et quand tu sonoriseras un site avec tes titres, jingles, boucles, le propriaitaire du site devra declarer a la sacem qu'il diffuse tes oeuvres, et donc payer un droit de diffusion, qui te reviendra en partie. Ces droits qu'il devra payer sont un % du chiffre d'affaire de son site ou un tarif en rapport avec la frequentation (nombre de pages vues), avec une base forfaitaire minimum. Pour un petit site, ca va pas chercher tres loin, mais pour un site tres frequenté, ca peut aller de 6000 a 10 000 francs, (tres globalement). Ca peut donc dissuader la societe d'utiliser tes services.... Pareil, je vais demander a Pierre Forest qui s'occupe de ca a la sacem de nous faire un topo des tarifs en vigueurs ... A toi de voir. Ceci dit, adherer a la sacem, ca permet aussi que de reguler le marché, et que les diffuseurs ne fassent pas trop fonctionner le chantage du genre : "toi t'es trop cher, je prends ton voisin". Car si on passe tous par la Sacem, on a la garantie qu'il y aura un tarif minimum garanti pour toutes les oeuvres et tous les auteurs.... Par exemple, si la Sacem met en place des conventions, des contrats, des tarifs avec les diffuseurs du Web (sites pro, webradios, webtv etc...) et que la regle pour la diffusion c'est (je dis n'importe quoi) : un titre = 100f par mois pour etre diffusé....on aura tous droit a ca, au minimum. (apres tu peux te faire payer la production-realisation des titres comme tu veux). Sans cela, et si on n'adhere pas a la Sacem, ces memes diffuseurs pourront te dire : "je te donne que 10f par mois pour tes droits d'auteur....et si t'accepte pas, tu degages !! J'en connais qui sont pret a accepter ces conditions." A toi de voir. C'est un vaste debat que celui de l'inscription ou non a la sacem.... Vous pouvez aller au forum : http://pub7.ezboard.com/faudiofanzineproductionautoproduction et lire "Sacem, pourquoi adherer". Il y a plein de trucs interessant a ce sujet. Les autres sujets sont tout aussi interessant... A+ JC Deepsound
Fermer cette fenêtre
Revenir à saceml.deepsound.net