Sacem,auteurs,compositeurs,éditeurs,musique,droits d'auteur,SACEM,artiste,propriété intellectuelle,MP3,internet,numérique,multimédia,Mp3,copyright,perception,repartition,mp3 - l a   m a i l i n g - l i s t e   d u   d r o i t   d ' a u t e u r
74 - Arrangeur, arrangement, c'est quoi exactement ?
Date du premier email : 02/08/00

salut à tous encore une question de novice... qu'est-ce qu'un arrangeur ? j'ai lu les def sur différents sites, mais j'ai du mal à comprendre son rôle, surtout dans son rôle de la création d'un morceau... et dans sa participation à une décalration Sacem... peut-être n'ayant jamais eu affaire à un arrangeur... merci de vos lumières... wytlyt
Salut w., a tous, De : WYTLYT >encore une question de novice... On l'est tous quelque part !! ;-) >qu'est-ce qu'un arrangeur ? j'ai lu les def sur différents sites, mais j'ai >du mal à comprendre son rôle, surtout dans son rôle de la création d'un >morceau... et dans sa participation à une décalration Sacem... >peut-être n'ayant jamais eu affaire à un arrangeur... Rappelle toi ta maman, quand tu etais petit et que vous appretiez a sortir, quand elle te regardait, toi un peu débraillé quand même, et qu'elle te disait :" arrange toi un peu quand même !" Et qu'elle allait te chercher une jolie chemise a carreaux avec un col en pointes et qu'elle te la passait ! Et ben ta maman etait ton arrangeur !! ;-) L'arrangement ce sont les vetements, la façon d'habiller une oeuvre !! Car l'oeuvre, un titre deposable à la SACEM, peut-etre basiquement une melodie et une suite d'accords sous cette melodie. Fondamentalement, c'est ca une oeuvre. L'arrangeur n'a donc pas de réel rôle dans la création d'une oeuvre. Plutôt dans la finalisation. Il habille l' oeuvre. A la base, l'arrangeur est celui qui prends cette ligne melodique et cette suite harmonique créés par les auteurs et va developper cette base pour qu'elle soit jouée par un orchestre par exemple. Ecrire les parties de cordes, de cuivres etc... Il faut savoir que culturellement, vis a vis de la SACEM, et même de la loi, ce qui caracterise le plus une oeuvre, un morceau, c'est sa melodie. Pas qu'elle soit jouée par une flute ou un accordéon. Il fût une epoque (dont j'etais !! ;-) ou il fallait passer un examen d'arrangeur à la SACEM pour pouvoir faire valoir ses droits dans cette catégorie, et pouvoir deposer des arrangements. On te mettait dans une piece, avenue Charles de Gaulle, avec un piano, pendant 3 heures. On te donnait une petite partition avec un debut de melodie et tu devais a la fois continuer le developpement de cette melodie, et en faire un arrangement pour plusieurs instruments. De nos jours, le rôle de l'arrangeur est devenu plus vague, avec les courants de musiques electroniques, les "remix", et aussi du fait que la composition et la création de musique se soit à ce point democratisé. En effet, il n'y reste plus qu'un tout petit pourcentage de compositeurs qui s'assoient devant une table avec un crayon et une partition vierge, pour ecrire une oeuvre et ensuite faire appel à un arrangeur ! Aujourd'hui on allume son ordi, on lance le soft, et c'est parti ! Et de plus en plus souvent, on est à la fois auteur-compositeur-arrangeurs-réalisateur-ingénieur du son-producteur-graphiste-ingénieur de mastering-et usine à pressage !! ;-) D'où le rôle de plus en plus flou de l'arrangeur. On va par exemple attribuer l'arrangement au pote qui a fait toutes les prises de guitares sur son titre House-Jazzy, ou on dira que l'apport d'untel dans la creation du titre est assez faible, et qu'on lui donne donc les parts d'arrangeur etc.... Quant à la SACEM, l'arrangeur a droit à sa categorie a lui, dans les statuts et les feuilles de depot d'oeuvres. Ce a quoi il a droit en terme de droit d'auteur ? - SDRM, pour la reproduction mecanique (duplication de CD) : c'est contractuel. Toutes les parties en presence decident elle-mêmes le partage du gateau ! On peut donc tres bien decider 99 % a l'arrangeur, et 1 % au compositeur !! - DEP, pour l'execution publique, la diffusion (concerts, radios...) : c'est statutaire. Les parts sont decidées par les statuts de la SACEM et on ne peut donc faire autrement. Auteur = 11/24 Compositeur = 11/24 Arrangeur = 2/24 .... soit a peu pres 8 % De plus, il faut savoir qu'on ne peut pas etre a la fois compositeur et arrangeur pour un titre, a la SACEM. Si tu as composé l'oeuvre, tu ne peux t'octroyer les parts d'arrngeur. Et puis pour conclure, la definition de l'arrangement dans le Reglement Général de la SACEM : "Constitue un arrangement la transformation d'une oeuvre musicale avec ou sans paroles par l'adjonction d'un apport musical de création intellectuelle" A bientôt, JC / Deepsound
salut à tous, merci deepsound pour ta réponse... c'est bien ce que je pensais, mais des questions se posent encore... doit-il y avoir UN arrangeur, pour les morceaux dans les déclarations ? parce que comme tu le disais, on est souvent auteur-compositeur-interprète-producteur-arrangeur voire même distributeur... je travaille comme beaucoup de groupes : machin lance une idée et tout le monde travaille dessus, tout le monde donne ses idées et son avis, tout le monde est arrangeur-compositeur et interprète... alors l'arrangeur est-il indispensable ? sinon, quelles différence entre ligne melodique et suite harmonique ? et encore une fois doit-il y en avoir une seule, si oui, laquelle ? merci encore wytlyt
Je trouve ceci très intéressant, ça a un petit coté "magique". Ca ne te tenterait pas, toi ou d'autres, de faire un site "didactique" avec des extraits audio avant et après arrangement, ou avec des arrangements différents. Je suis très fan du dessin animé Les Simpson et j'ai les quatre CD audio. Sur certains d'entre eux, le compositeur (l'arrangeur?) s'est amusé à faire une version "à la Halloween" ou "à la Addams family" ou "à la JFK" (le film d'O. Stone) du générique. Ce genre d'exercices de style force mon admiration. Pour nous situer, y a-t-il des musiciens connus qui ont commencé comme arrangeur et se sont ensuite fait connaitre comme compositeur?
Bonjour Gabriel Yared, Jean Claude Petit, etc. >Silvain a écrit : > > Pour nous situer, y a-t-il des musiciens connus qui ont commencé comme > arrangeur et se sont ensuite fait connaitre comme compositeur? Amicalement Mario Litwin
Bonjour Je complète : Gabriel Yared, Jean Claude Petit, (et bien d'autres, pardon pour les omissions). Mais quand ils composent ils ne se limitent pas à une mélodie et des accords. Ils écrivent en même temps l'œuvre orchestrée. Il existe un concept essentiel en musique orchestrale, la mélodie quel'on écoute en premier plan n'est pas dissociée de la totalité orchestrale (peut-on dissocier le "Boléro" de Ravel ou le "Sacre du printemps" de leurs orchestrations ?). De la même façon qu'en peinture le dessin n'est pas dissocié des couleurs. La mélodie est le dessin de la musique. L'orchestration en est les couleurs et les motifs du fond. Un compositeur qui ne compose que la mélodie à chanter et qui donne ensuite sa partition à orchestrer est comme un dessinateur qui donne son dessin à un peintre pour qu'il ajoute les couleurs et les motifs du fond. C'est la raison pour laquelle Ennio Morricone disait : "Lorsqu'il y a un compositeur et un orchestrateur (arrangeur, pour la Sacem c'est la même chose) le véritable compositeur est l'orchestrateur" Il ne faut pas oublier que dans le répertoire français il y a beaucoup d'artistes qui s'accompagnent de grandes orchestres, Brel, Ferré, etc. Il y a donc un type de chanson où l'orchestrateur joue un rôle essentiel. Bien sûr l'apparition des groupes est venu bouleverser ce concept. La qualité de compositeur accordée au mélodiste n'obéit qu'a des raisons administratives et commerciales. Mais je précise que ce critère ne concerne que la musique de variété. Pour les œuvres classiques ou "sérieuses" composées selon ce critère intégral de la composition les droits d'auteur sont plus importants et souvent ils bénéficient de subventions de la part de la Sacem et d'autres. Amicalement Mario Litwin
Salut Wytlyt, a tous, De : WYTLYT >merci deepsound pour ta réponse... >c'est bien ce que je pensais, mais des questions se posent encore... >doit-il y avoir UN arrangeur, pour les morceaux dans les déclarations ? Non, ce n'est absolument pas obligatoire. >parce que comme tu le disais, on est souvent >auteur-compositeur-interprète-producteur-arrangeur voire même >distributeur... >je travaille comme beaucoup de groupes : machin lance une idée et tout le >monde travaille dessus, tout le monde donne ses idées et son avis, tout le >monde est arrangeur-compositeur et interprète... >alors l'arrangeur est-il indispensable ? Oui et non.... Le cas d'un groupe est assez special. Soit c'est réellement un groupe constitué, ou tout le monde compose les titres (lors des repetitions par exemple) et dans ce cas, ils doivent s'inscrire a la SACEM en tant que groupe puis deposer au nom du groupe les compos qu'ils auront faites. Si c'est un groupe mais qu'il y a quand même une personne qui s'occupe des compos, qui dirige un peu le tout, qui amene la plupart des idees, il deposera les compos a son nom, et *eventuellement* donnera une part d'arrangement a ceux qui participent le plus a l'arrangement de "ses" titres. >sinon, quelles différence entre ligne melodique et suite harmonique ? et >encore une fois doit-il y en avoir une seule, si oui, laquelle ? Ca c'est plutôt une question pour notre ami Mario ! ;-) La melodie c'est la suite de note que tu peux chanter ou sifler ! La suite harmonique, je dirais que bien que faisant partie de la composition est deja de l'arrangement. C'est la suite d'accord qui va accompagner cette melodie. En general il y a les deux dans une composition. Par exemple la melodie du chant et l'accompagnement piano. A bientot, JC / Deepsound Gestionnaire de Saceml
Bonjour J'accuse réception. De point de vue juridique, la suite d'accords n'est pas protégeable, seule l'est la mélodie. Donc un relévé Sacem n'a besoin que de la mélodie. Salut à tous Mario Litwin
Salut Michel, a tous, De : michel gullo >Je suis en train de préparer un spectacle "live" avec des musiciens. Ayant >un rapport trés ouvert avec ces musiciens, il arrive qu'en répétition, ces >derniers trouvent une idée "d'arrangement" de leur partie respectives et >donne de leur personnalité et de leur talent artistique. Or, je voudrais les >interresser aux futurs millions de droits d'auteurs que mes chansons vont >générer prochainement. Comment faire ? Bon je crois qu'il faut un peu temperer cette idée de l'arrangement.... Il ne faut pas non plus aller trop loin, et confondre l'attangement avec le travail normal d'un musicien-interprete. En effet, quand tu repete avec un groupe, par exemple, et que tu as composé les titres, si le guitariste trouve des choses a jouer, des riffs, developpe ses parties de guitare par rapport a ta composition, ce n'est pas forcement a prendre en compte en tant qu'arrangement. Il fait tout simplement son boulot de guitariste, de musicien, qui consiste aussi a interpreter et trouver des idées, des plans etc... Il aura droit a cet egard, normalement, pour retribution de son travail de musicien, un cachet, qui correspond au salaire, et aux droits voisins, qui retribue les interpretes. Il n'y a pas a declarer, selon moi, comme arrangeur, un musicien qui trouve des idées sur sa propre partie d'instrument. D'autant plus, et c'est tres important, qu'on ne peut, au regard du Reglement General de la SACEM (1999) , declarer *plusieurs" arrangeurs sur un même titre, sauf derogation exceptionnelle accordée par le Conseil d'administration !! Voir Article 71. >Je suppose qu'il faut re-remplir un bulletin de déclaration en notant leur >nom dans la ligne arrangement et leur faire signer. Mais peut-on mettre >plusieurs noms (arrangement piano, arrangement guitare) ? Et quels >pourcentages ? Voir ci-dessus. Tu ne peux declarer plusieurs arrangeurs pour un titre. Les %, voir mes precedents mails. (DRM = a negocier comme on veut / DEP = statutaire 2/24ème ) >De plus, J-C (Jésus Christ) vient de m'apprendre que le compositeur de la >chanson ne pouvait être l'arrangeur. Cela me semble incohérent de la part de >la sacem. Car pour ma part, c'est bien moi qui fait les arrangements sur >Cubase et qui vait "colorier" la chanson, trouver un "gimmick", >etc..n'aurais-je donc pas le droit de me noter "arrangeur" sur le bulletin >de déclaration ? Non, on ne peut etre compositeur et arrangeur d'un même titre. Voir Article 68 du Reglement General Quel interet de toutes façons ? Vu qu'en tant que compositeur tu as deja tous les droits ? A bientot, JC / Deepsound
Salut Ramzi, a tous, De : "Ramzi Selouan" Je rapelle pour info, la definition de l'arrangement dans le Reglement Général de la SACEM : "Constitue un arrangement la transformation d'une oeuvre musicale avec ou sans paroles par l'adjonction d'un apport musical de création intellectuelle" En plus a consulter sur le site dans les archives : N° 73 / 74 / 83 >1) Quel est la definition d'un compositeur (de la musique d'une chanson) : >Doit-il ecrire seulement la melodie de la chanson pour qu'il soit >compositeur de la chanson? >ou bien il doit tout ecrire dans la chanson c.a.d l'introduction , la >melodie , le solo a l'interieur dans la partie ou il n'y a pas de paroles , >la conclusion . J'en discutait justement lundi avec la SACEM. Ce qui fait une composition c'est : melodie/harmonie/rythme En sachant que culturellement on accorde de fait une pre-eminence de la melodie. Le compositeur c'est donc celui qui crée la suite de note (melodie), la rythme, et ecrit les accords qui l'accompagne (l'harmonie, la grille). >2) Est-ce que l'introduction ou le solo dans la chanson fait partie du >travail de l'arrangeur ou du compositeur? Je dirais, si ce n'est pas la melodie principale, que c'est de l'arrangement. Mais bon.... c'est pas si clair, si simple. Si dans l'intro dont tu parles, il y a une melodie du feu de dieu .... ca devient limite. En fait il faut considerer cela (il me semble) comme suit : Une oeuvre, une composition, c'est la chose qui se tiens en elle même, que tu peux interpreter seul avec une guitare ( chant-melodie, rythme et accompagnement + paroles eventuellement). C'est le coeur, ce qui fait qu'en soi-même la chose peut donner des frissons a qui l'ecoute. Tout le reste peut etre consideré comme de l'arrangement. >3) Dans le cas ou la melodie d'une chanson est ecrite par le compositeur et >l'introduction et les solos dans cette chanson sont composees par >l'arrangeur, est-ce que cela fait de l'arrangeur un co-compositeur ? ou bien >cela rentre dans son travail d'arrangeur et garde uniquement le titre >d'arrangeur? Voir ci-dessus. Cela depends de la "consistance" artistique de l'apport. >4) Dans le cas ou vous considerez cet arrangeur comme co-compositeur aussi , >comment calculer la part de co-composition de chaque partie ? par temps >(secondes) ou autre ? Certainement pas en secondes !!! ;-) Ce serait plutot de l'ordre de la negociation amoureuse entre les differents acteurs ! ;-) Si le deuxieme compositeur n'a pas ecrit le coeur du titre (melodie principale, harmonie etc....), mais que son apport est important ( une super melodie sur l'intro, l'ecriture d'un solo dans le milieu etc.....) on peut imaginer qu'il ai plus que de l'arrangement, mais peut etre pas 50/50. Bien a toi, JC
Re, De : "Ramzi Selouan" >1) Comment et par qui est paye l'arrangeur (ou le compositeur) d'une oeuvre >musicale en general ? Je pense que ca depends. De celui qui commande ou produit la chose, de ses moyens, de l'ampleur de la production. Un auteur (compositeur ou arrangeur) peut par exemple avoir des avances de droit d'auteur (par l'editeur) qui lui permettent de vivre en attendant que l'album sur lequel son oeuvre sera fixée se vende. Il peut aussi avoir des primes de cession (une sorte de cachet de droit d'auteur, une prime a la creation offerte par l'editeur). Et aussi, il y a evidemment la remuneration en droit d'auteur (execution publique et reproduction mecanique) a venir. >2) Si cet arrangeur (ou compositeur) n'est pas membre de la SACEM , comment >il percoit ses cachets? Sans etre a la SACEM, il peut, me semble t-il, se faire remunerer en "droit d'auteur". Une sorte de prime de commande, qui juridiquement et fiscalement s'apparente a du droit d'auteur. A confirmer. A+ JC
Fermer cette fenêtre
Revenir à saceml.deepsound.net