Sacem,auteurs,compositeurs,éditeurs,musique,droits d'auteur,SACEM,artiste,propriété intellectuelle,MP3,internet,numérique,multimédia,Mp3,copyright,perception,repartition,mp3 - l a   m a i l i n g - l i s t e   d u   d r o i t   d ' a u t e u r
77 - Napster, le mp3 et le piratage.
Date du premier email : 04/08/00

Le 04/08/00 03:37 D e e p s o u n d disait ceci : >Les concepteurs de Napster ne >peuvent pas ne pas avoir tablé sur le fait que leur logiciel servirait au >piratage de morceaux de musique numérisés, selon le magistrat, qui considère >par ailleurs que "l'argument selon lequel cette décision préliminaire >pourrait tuer Napster n'est pas recevable". Avec le recul, on peut se poser la question suivante : qui est finalement "hors-la-loi" ? - Les concepteurs d'un soft qui permet à des internautes de s'échanger des mp3, qui peuvent très bien être des mp3 persos (par exemple, entre personnes qui travaillent sur Cubase ;O))) - Ou les internautes qui s'échangent des morceaux mp3 en toute illégalité ? Cela reste ambigü. Il faudrait alors condamner les constructeurs de graveurs de CDs, uniquement parce qu'ils permettent à des utilisateurs de se constituer une discothèque "pirate" ? Ou juger les constructeurs automobiles parce qu'ils permettent, entre autres, à des gens peu scrupuleux de faire circuler de la drogue et des armes d'une frontière à l'autre ? Finalement, c'est l'utilisation du produit qui est condamnable, pas sa nature. Même si, quelque part, les concepteurs de Napster étaient peut-être tout à fait conscients que la libre circulation du mp3 illégal serait l'enjeu prédominant. A plouche, Daino
Re, De : Daino Le 04/08/00 03:37 D e e p s o u n d disait ceci : >>Les concepteurs de Napster ne >>peuvent pas ne pas avoir tablé sur le fait que leur logiciel servirait au >>piratage de morceaux de musique numérisés, selon le magistrat, qui considère >>par ailleurs que "l'argument selon lequel cette décision préliminaire >>pourrait tuer Napster n'est pas recevable". >Avec le recul, on peut se poser la question suivante : qui est finalement "hors-la-loi" ? >- Les concepteurs d'un soft qui permet à des internautes de s'échanger des >mp3, qui peuvent très bien être des mp3 persos (par exemple, entre >personnes qui travaillent sur Cubase ;O))) >- Ou les internautes qui s'échangent des morceaux mp3 en toute illégalité ? C'est là tout le probleme que cela souleve ! Et c'est ce que dis (en toute mauvaise foi bien sur) Napster : "nous on fait rien de mal. On permet juste a des gens d'echanger des trucs. S'ils echangent des trucs pirates, c'est pas de notre faute".... J'ai une image : imagine que je developpe et construise un appareil electronique capable de d'analyser toutes les combinaisons d'un coffre-fort, et qui trouve a tous les coups la bonne combinaison, et permette d'ouvrir ces coffres. Imagine que je le mette en vente. Et que des cambrioleurs du monde entier viennent m'acheter cet appareil, et qu'ils fassent une enorme serie de casses dans le monde. Qui est punissable ? Responsable ? Je peux bien dire : je n'ai jamais rien fait de mal, je n'ai jamais cambriolé quoi que ce soit, je suis malgré tout (en tous vas, c'est mon avis) impliqué dans des cambriolages. Je serais complice, non ?? C'est comme une association de malfaiteurs. Je n'aurais pas été ouvrir moi même les coffres mais c'est bien moi qui aurait donné les moyens pour aux cambrioleurs de cambrioler, non ? >Cela reste ambigü. >Il faudrait alors condamner les constructeurs de graveurs de CDs, >uniquement parce qu'ils permettent à des utilisateurs de se constituer une >discothèque "pirate" ? >Ou juger les constructeurs automobiles parce qu'ils permettent, entre >autres, à des gens peu scrupuleux de faire circuler de la drogue et des >armes d'une frontière à l'autre ? Tu as raison, c'est ambigu et compliqué. Il y a aussi beaucoup d'hypocrisie.... regarde la vente d'alcool et les taxes de l'etat ! Les ventes de cigarettes et les taxes de l'etat ! D'un coté on se frotte les mains car on recupere d'enormes sommes d'argent avec les taxes et de l'autre on dit : ouuhhh la !! C'est dangereux, surtout n'utilisez pas, ne consommez pas ces choses dangereuses.... >Finalement, c'est l'utilisation du produit qui est condamnable, pas sa >nature. Même si, quelque part, les concepteurs de Napster étaient peut-être >tout à fait conscients que la libre circulation du mp3 illégal serait >l'enjeu prédominant. Je ne sais pas, mais je doute que Napster n'etait pas conscient qu'il allait servir le piratage. C'est vraiment un enorme debat de société qui touche a des choses vraiment fondamentales. Comment allons nous pouvoir continuer a gerer le droit d'auteur de la musique avec Internet ? Ca remet tellement de choses en questions.... La circulation des idées et des musiques devient si facile, de par la dematerialisation de l'objet.... Et puis c'est au niveau mondial !! Et avant que les pays s'accordent pour une reglementation mondiale... je ne sais même pas si les enfants de nos enfants verrons ca un jour !!! Ya qu'a voir avec des sujets tellements evident comme les mines anti-personnel, ou même la, les differents pays n'arrivent même pas a signer un accord commun pour interdire mondialement la fabrication et la vente les USA par exemple ont refusé de signer alors que c'est eux qui etaient a l'origine du projet !! C'est dingue ! ) Qui doit etre tenu pour responsable de la contre-façon ? Quelle legislation appliquer ? Celle du pays qui heberge le mp3 ? Celle du pays de celui qui a uploadé le mp3 ? Celle du pays de celui qui telecharge le mp3 ? Les hebergeurs ? Les hebergés ? Je ne sais pas si on va arriver un jour a harmoniser toutes les reglementations, a en developper une commune, mondiale. Peut etre cela va-t-il deboucher sur une autre façon de gerer les droits d'auteur ? A suivre ! Qu'en pensez-vous mesdames et messieurs les juristes de la liste ? ;-) A bientot, JC / Deepsound Gestionnaire de Saceml
Fermer cette fenêtre
Revenir à saceml.deepsound.net