Sacem,auteurs,compositeurs,éditeurs,musique,droits d'auteur,SACEM,artiste,propriété intellectuelle,MP3,internet,numérique,multimédia,Mp3,copyright,perception,repartition,mp3 - l a   m a i l i n g - l i s t e   d u   d r o i t   d ' a u t e u r
81 -Parodies : faut-il demander des autorisations ?
Date du premier email : 20/08/00

Bonjour, J'aimerais savoir comment ça se passe pour les parodies de chansons connues: je reprends la musique mais je ré-écris les textes (Notre Dame de Paris, Roméo et Juliette, etc). Je suppose qu'il faut obtenir l'accord du compositeur, n'est-ce pas? Ou bien ne peut-il s'opposer à cette "adaptation"? J'ai en mémoire la parodie de "Grease" (qui était devenue "Où est ma ch'mise grise?")... Silvain
Salut Sylvain, a tous, De : Silvain >J'aimerais savoir comment ça se passe pour les parodies de chansons >connues: je reprends la musique mais je ré-écris les textes (Notre Dame de >Paris, Roméo et Juliette, etc). >Je suppose qu'il faut obtenir l'accord du compositeur, n'est-ce pas? Ou >bien ne peut-il s'opposer à cette "adaptation"? Article L. 122-5 du CPI : "Lorsque l'oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire : /...../ 4° La parodie, le pastiche et la caricature, compte tenu des lois du genre ..../ " Il n'est donc pas necessaire de demander des autorisations aux ayants-droit !! ;-) Par contre, je n'ai aucune idée de la repartition applicable quant aux droits, quand il s'agit de parodie.... Applique t-on les parts d'adaptateur ?? A bientot, JC / Deepsound
Jean-François PARENT a écrit : > J'ai, par contre, le droit (je l'ai lu sur la liste) > de faire une parodie > sans demander d'autorisation VRAI / FAUX Deepsound a répondu : > Ca c'est totalement ..... VRAI. Ca fait parti du CPI (Code de la Propriete > Intellectuelle), de la loi française. > On n'a pas le droit de toucher a l'integrité d'une oeuvre, mais on a le > droit de se foutre de la gueule de l'auteur et de tourner en derision son > oeuvre.... Pour info, et pour rester dans le répertoire Cabrel, Patrick Sebastien a écrit une parodie de "Je l'aime à mourir" en "je l'aime à courir", en changeant pratiquement tout le texte et Cabrel n'en sortait pas vraiment grandi. Il avait malgré tout demandé l'autorisation à Cabrel qui lui a donné son accord. Je pense que tout est question d'éthique. Quand on demande "gentiment", on évite pas mal de problème, même si la loi est avec nous. L'un fait son métier de comique et a besoin de "star" pour se moquer d'eux, et tout le monde est content. >5/ Par contre, éventuellement en cas de refus, je peux "l'abîmer" en >piano-bar (vengeance.............) ? OUI/NON Je pense que si Cabrel avait refusé, Sebastien n'aurait pas fait de parodie. Ca s'appelle le respect, que la loi nous l'autorise ou pas. Si un gars te brule un feu rouge et que tu peux l'éviter, c'est quand même mieux pour tout le monde... Cordialement -------------------- http://michel.gullo.free.fr
Si certains d'entre vous ont regardé "Les détourneurs" (ou un nom comme ça), vendredi soir sur M6 (avec ce cher Laurent Boyer), vous avez dû voir "Gigot et Roblès" qui disaient qu'on n'a pas le droit d'utiliser la bande son de l'oeuvre parodiée, il faut impérativement la ré-interpréter. Quel est l'intérêt? Silvain
Salut a tous, De : "fekril" >> Ce qui souleve en moi cette question: doit on payer des droits quand on >> sample une melodie afin de faire une parodie du morceau original? >La jurisprudence concernant la parodie d'une oeuvre dit que l'on n'a pas >besoin d'autorisation pour ce genre de destination. >Jurisprudence mis en place par les producteurs et éditeurs de Le LURON et >COLUCHE. Ouh la !! Attention de ne pas tout melanger ! ;-) La loi francaise (le CPI) accorde effectivement le droit de faire des parodies sans avoir a demander des autorisations aux ayant-droits. Voir : http://saceml.deepsound.net/sujets_saceml.html N° 81 Mais il n'est absolument pas possible de "sampler" cette melodie d'un disque sans autorisations, et de toutes facons il faut payer les droits d'auteurs !! Si tu samples un CD, une melodie enregistrée sans demander des autorisations, c'est assimilé a de la contrefacon ! Il faut les autorisations des producteurs, interpretes, auteurs etc... Ce qu'il est possible de faire, c'est de "reprendre" la melodie (la rejouer), mais il faut de toute facon crediter les auteurs de la melodie pour qu'ils touchent leurs droits. La question que j'ai posé a la SACEM a ce sujet, c'est de savoir si une parodie est considéré comme un arrangement, une adaptation, et si celui qui a ecrit la parodie a des droits.... Quelqu'un le sait-il ? A+ JC
Fermer cette fenêtre
Revenir à saceml.deepsound.net