Sacem,auteurs,compositeurs,éditeurs,musique,droits d'auteur,SACEM,artiste,propriété intellectuelle,MP3,internet,numérique,multimédia,Mp3,copyright,perception,repartition,mp3 - l a   m a i l i n g - l i s t e   d u   d r o i t   d ' a u t e u r
82 - SACEM : toutes les musiques ?
Date du premier email : 21/08/00

Bonjour à tous ! Il y a eu ces derniers temps, sur la liste, des tas de contrib' passionnantes et passionnées sur les pratiques musicales de chacun. 'Source scoring', musiques improvisées, composition assistée par ordinateur, musiques pour films x ]:-) On a tous ressenti l'enthousiasme qui animait chacun. Mais on est sur une liste Sacem. Cela montre à quel point il nous est difficile de faire la part des choses entre nos créations et notre droit à être rétribués pour les créer. La Sacem *n'est pas* un organisme officiel qui décide si telle création est de la musique ou pas. Elle ne 'reconnait' pas (ou, en terme de chevalerie, elle n'adoube pas) les pratiques musicales. La Sacem est une société d'auteurs, créée et administrée par des auteurs (qui mandatent un directoire et emploient des techniciens) afin de gérer au mieux, entre autres, l'aspect financier de l'activité d'auteur. Elle ne juge pas, elle est bien plus pragmatique ; si une pratique musicale nouvelle apparaît, elle regarde si cela génère de l'argent, en tout cas suffisamment d'argent pour que ses techniciens se penchent sur la question et, dans l'intérêt de ses adhérents, trouver des solutions adéquates. *** Ces dernières années, la Sacem a accepté -le dépôt d'oeuvres éléctroacoustiques, donc sans partition -le statut de musicien improvisateur -le sampling -le dépôt d'oeuvre en groupe -les arrangeurs travaillant sur logiciel et non sur papier -et dernièrement le dépôt d'oeuvres sur support audio Mais ce n'était pas parce que les administrateurs considéraient que toutes ces pratiques 'méritaient' d'entrer dans le répertoire ! C'est tout simplement, et en tout bien tout honneur, qu'il y avait de l'argent à prendre ! Tout ceci pour vous dire qu'il ne faut pas attendre de la Sacem une quelconque reconnaissance. Si votre travail rentre dans son champ d'activité, tant mieux pour vous. Ou tant pis, ça dépend... On peut parfaitement, comme le rappelle souvent J.C., être auteur, voir ses droits moraux d'auteurs protégé par des lois, toucher des droits patrimoniaux d'auteur, avoir la couverture sociale, la retraite, la fiscalité liés à ces droits, sans pour autant être affilié à *aucune* société d'auteur. Excusez-moi d'avoir été long, mais cela me semblait important à rappeler Bien à vous Francois Peyrony
Je suis tout à fait d'accord avec ca et c'est exactement ce que je disais concernant certaines pratiques musicales peu lucratives. Personnellement, je me fous d'une "reconnaissance" disons artistique de la part de la SACEM. Je souhaitais juste pointer le fait que la SACEM ne reconnait pas TOUTES LES MUSIQUES comme son slogan l'indique... Il faut une certaine part d'angélisme pour penser le contraire... (sans offense). Ninh
Fermer cette fenêtre
Revenir à saceml.deepsound.net