Sacem, auteurs, compositeurs, éditeurs, musique, droits d'auteur, SACEM, artiste, propriété intellectuelle, copyright, perception, répartition, mp3
le droit d'auteur et la musique
Les dossiers Saceml : balanceleson.com...balance tes droits !
Visitez mon site musique : deepsound.net (albums, vidéos, remixes, infos, trip hop, downtempo, lounge...).
Visit my music website : deepsound.net (mp3 albums, videos, remixes, infos, trip hop, downtempo, lounge...).
Sommaire         
OUBLIE TES THUNES !
Balance le son | Oublie tes thunes ! | Balance tes droits ! | Les liens
Et bien non ! Ce que nous propose Universal et Pascal Nègre avec Balanceleson.com c'est exactement l'inverse de tout ce qu'il a soit-disant defendu jusqu'ici !Balanceleson va diffuser... du mp3 !...gratuitement !...sans rémunerer ni les auteurs, ni les artistes !...et en refusant même que les artistes qui ont adhérés à une société de gestion collective de droits voisins s'inscrivent sur leur site !!
Je m'empresse de dire qu'à priori, il n'y a rien de juridiquement illégal dans le contrat que propose Balanceleson. Il s'agit justement d'un contrat, que les artistes peuvent ou non, en toute conscience, signer. Ce que je vais décrire ci-dessous est plutôt ce qui m'apparait comme quelque chose d'absolument incroyable au regard de la morale et de l'éthique, de tous les discours, une injure faite aux artistes et aux auteurs, un procédé que je qualifierais de purement et simplement indécent ! Entrons dans les détails...
Pascal Nègre

Balance le son sur mon site...et les royalties dans mes poches !
© Marc Fernandez / Transfert

Balanceleson.com se propose d'attirer les jeunes auteurs et artistes en leur mettant sous le nez la possibilité d'une eventuelle signature avec le plus gros producteur de France ("...Nous espérons signer 2 ou 3 artistes qui vendront beaucoup de disques grâce à Balanceleson..." (sic), et d'ainsi diffuser sur le Web la musique, les oeuvres de centaines, de milliers de ces jeunes artistes autoproduits, gratuitement, sans les rémunerer !
C'est cohérent, ça, avec des : "...la musique sur Internet sera payante ou ne sera pas..." et des "...On a l'impression que le fait de diffuser de la musique sur Internet, c'est gratuit. Non, il faut payer la musique..." Cela ne s'applique peut-être qu'aux auteurs et artistes signés et produits par Universal ?

Et il faut bien comprendre le ral-le-bol des auteurs et des artistes qui n'ont été jusqu'ici que les dindons de la farce sur le Net ! Parce que le procédé mis en oeuvre par Balanceleson (bien que maintes fois denoncé par Universal) n'est pas nouveau. Napster, mp3.com, et maintenant Balanceleson, c'est la même chose ! Ce sont les artistes qui font la valeur, le vrai capital de ces sites, c'est grâce à eux, à leur musique, à leurs oeuvres mis à disposition gratuitement, grâce à leur talent, à leurs propres investissements (en energie, en temps et en materiel de musique), que ces sites sont si visités (par un public attiré par la musique gratuite).C'est grâce à nous qu'ils sont cotés en bourse et que leurs patrons sont devenus multi-millionnaires en dollars ! Et les artistes n'ont eu droit, parfois qu'à de toutes petites et ridicules miettes, et le plus souvent à rien du tout !

Je suis allé chercher le contrat que propose Balanceleson sur son site. Il n'y a pas moins de 14 articles engageant l'artiste envers Balanceleson, et tout cela gratuitement, sans aucune rémuneration (apparait 12 fois dans ce contrat de 3 pages, le mot ou l'idée de la cession gratuite..."à titre gratuit", "gracieusement", "aucun paiement quelconque", "renonce a percevoir", "aucune rétribution" etc...). Alors que l'unique engagement d'Universal-Balanceleson tient en 2 phrases : ne pas vendre la musique ailleurs (si ca c'est pas la moindre des choses !) et faire de son mieux pour promouvoir le site et son contenu !

Et pascal Nègre de déclarer :"...il ne s’agit pas de gagner des sous avec ce site. Nous aurons juste quelques petits revenus générés par la pub..." Ah bon ? Alors pourquoi avoir mis 4 articles dans le contrat autorisant Balanceleson à faire à peu près tout ce qu'ils veulent quant à l'utilisation des oeuvres des artistes dans divers cadres publicitaires et promotionnels (promotion du site, utilisation de l'image de l'artiste, édition sur CD, en radio, en TV pour ses annonceurs, campagnes de pub, partenariats, obligation pour l'artiste d'aller faire les promos...) , et ce evidemment en "...sachant en tout état de cause que, dans l'hypothèse où la SOCIETE serait amenée à percevoir des recettes à ce titre, l'ARTISTE renonce à percevoir quelconque quote-part sur lesdites recettes..." et qu' "Il est expressément agréé que les concessions précitées s'entendent à titre gratuit et ne donneront lieu à aucun paiement quelconque, sachant que L'ARTISTE garantit LE SITE contre toute revendication et recours de tiers à cet égard." ?

Monsieur Nègre n'a t-il pas déclaré aussi :""...on met souvent l'aspect communautaire en avant mais c'est quoi le "business model" derrière. La publicité lors des téléchargements ? Quel mépris vis-à-vis des internautes. On serait juste bon à être des panneaux publicitaires...". Plutôt contradictoire, non ?

Et croyez-vous que Universal va se géner de faire de la promo sur Balanceleson, pour ses artistes maisons ? Pas chère payée la promo quand on sait que tout le traffic du site sera généré grâce aux mp3 gratuits de tous les jeunes artistes non-signés !

Et c'est loin d'être tout ! Non seulement Balanceleson ne paiera donc pas les artistes qui diffuseront leur musique sur le site, mais ne paiera pas non plus de droits d'auteurs aux auteurs de ces oeuvres ! Balanceleson refuse même que les artistes faisant parti des sociétés de gestions de droits voisins comme l'ADAMI ou la SPEDIDAM s'inscrivent sur leur site !

Pour en savoir plus, passez à la page suivante en cliquant ici&


Balance le son | Oublie tes thunes ! | Balance tes droits ! | Les liens
Accueil .  ML .  Actu .  Ressources .  Archives .  Dossiers .  Articles .  Liens .  Contacts
Reponses sacem .  Questions .  Chercher .  Notices .  Plan